You are here: Home

Biosecurity Standard helps protect Canadian horses

E-mail Print

Simple ways for owners and handlers to protect horses from disease

June 20, 2016, Ottawa, Ontario – Canadian Food Inspection Agency (CFIA)

The Canadian Food Inspection Agency (CFIA) in partnership with Agriculture and Agri-Food Canada (AAFC), Equine Canada and its equine sector organizations has developed a National Farm and Facility Level Biosecurity Standard for the Equine Sector.

This new guidance document can be used by horse owners and custodians as a cost effective way to limit the risk of a disease outbreak on farms and other facilities where horses may be kept.

Funding to develop this Standard has been provided under Agriculture and Agri-Food Canada's Growing Forward 2 Agricultural Policy Framework. It can be adopted in its entirety or can supplement existing on-farm biosecurity programs as it provides:

  • guidance on effective biosecurity practices to minimize the transmission of diseases;
  • ways to reduce the frequency, scope and impact of disease outbreaks; and
  • multiple methods to enhance horse health, welfare and productivity.

Through this partnership, we are currently developing a biosecurity guide that provides additional information on how to achieve the biosecurity goals outlined in the Standard. This guide will be available in late 2016.

Quick Facts

  • Canada already has national biosecurity standards for the avian, bee, cattle, dairy, goat, mink and sheep industries.
  • Horse owners and industry members across the country submitted suggestions and reviewed the draft National Biosecurity Standard before it was finalized.
  • To protect human and animal health, the CFIA conducts inspections and has monitoring and testing programs in place. The CFIA carries out programs related to animal health and production to guard against the entry of foreign animal diseases and to prevent the spread of certain domestic animal diseases.

Quotes

"Representing Equine Canada, I am pleased to have supported CFIA in the development of this National Standard, participating as co-chair and working with a knowledgeable and dedicated committee with organizational and regional diversity. The Biosecurity Standard and Guide both provide a reference useful to all equine facilities and activities. The goal is to improve and ensure the health of Canadian horses." Dr. Mary Bell, Equine Canada representative and co-chair of the Equine Biosecurity Advisory Committee 2016

"The CFIA has seen a great amount of success with national biosecurity standards for the avian, bee, cattle, dairy, goat, mink, and sheep industries. Having these guidelines in place for the equine industry will better equip those who own or care for horses to further protect Canadian horses from diseases. This achievement was made possible by collaborating with other government departments, horse owners and the equine industry. When we work together, we continue to expand Canada's capacity to better safeguard our animals." Lawrence MacAulay, Canada's Minister of Agriculture

***************************************************************************************************

La nouvelle norme de biosécurité contribue 
à la protection des chevaux canadiens

Des façons simples pour les propriétaires de chevaux et ceux qui en prennent soin de protéger les chevaux contre les maladies

Le 20 juin 2016, Ottawa (Ontario) – Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA)

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), en partenariat avec Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), Canada Hippique et les organismes du secteur équin, a élaboré la Norme nationale de biosécurité au niveau de l'exploitation et de l'installation pour le secteur des équidés.

Ce nouveau document d'orientation peut être utilisé par les propriétaires et les gardiens de chevaux comme moyen rentable de limiter le risque d'éclosions de maladie dans les exploitations et autres installations où les chevaux sont gardés.

Le financement requis pour l'élaboration de cette norme a été accordé au titre de Cultivons l'avenir 2, le cadre stratégique d'Agriculture et Agroalimentaire Canada pour l'agriculture. La norme peut être adoptée dans sa totalité ou compléter les programmes existants sur la biosécurité dans les exploitations, car elle offre :

  • une orientation sur les pratiques de biosécurité efficaces permettant de limiter la transmission des maladies;
  • des moyens de réduire la fréquence, la portée et les effets de l'éclosion d'une maladie;
  • plusieurs méthodes pour améliorer l'état de santé, le bien-être et la productivité des chevaux.

Par le truchement de ce partenariat, nous mettons actuellement au point un guide de biosécurité qui donne de l'information additionnelle sur la façon d'atteindre les objectifs de biosécurité énoncés dans la norme. Ce guide sera disponible à la fin de 2016.

Faits en bref

  • Le Canada dispose déjà de normes nationales de biosécurité pour les secteurs des oiseaux, des abeilles, des bovins, des produits laitiers, des caprins, des visons et des ovins.
  • Les propriétaires de chevaux et les membres de l'industrie équine dans l'ensemble du pays ont fait des suggestions et passé en revue la version préliminaire de la norme nationale de biosécurité avant la rédaction de la version finale.
  • Pour protéger la santé humaine et animale, l'ACIA fait des inspections et a mis en place des programmes de surveillance et d'analyse. L'ACIA met en application des programmes liés à la production et à la santé des animaux pour prévenir l'introduction de maladies animales exotiques et la propagation de certaines maladies animales indigènes.

Citations

« En tant que représentante de Canada Hippique, je suis heureuse d'avoir appuyé l'ACIA dans l'élaboration de cette norme nationale. J'ai participé à ce projet à titre de coprésidente et collaboré avec un comité compétent et dévoué formé de membres de régions et d'organismes très divers. La norme et le guide sur la biosécurité sont tous deux des références utiles pour toutes les installations et activités équestres. Ces outils visent à améliorer et à garantir la santé des chevaux canadiens. » Dre Mary Bell, représentante de Canada Hippique et coprésidente du Comité consultatif national sur la biosécurité des équidés 2016.

« Au Canada, les normes nationales de biosécurité ont connu un véritable succès dans les secteurs des oiseaux, des abeilles, des bovins, des produits laitiers, des caprins, des visons, des ovins et des porcins. Grâce à la mise en place de telles lignes directrices dans le secteur des équidés, ceux qui possèdent des chevaux ou en prennent soin seront mieux outillés pour protéger davantage les chevaux contre les maladies. Cette réalisation a été rendue possible grâce à la collaboration avec d'autres ministères du gouvernement, des propriétaires de chevaux et de l'industrie équine. En travaillant ensemble, nous continuons à accroître la capacité du Canada à mieux protéger nos animaux. » Lawrence MacAulay, ministre de l'Agriculture du Canada EC

Media Contact:
Jessie Christie
 This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it

Last Updated ( Friday, 10 February 2017 12:01 )